Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

  • Déception chez Apple

    Apple a dégagé des résultats en hausse pour le 2e trimestre de son exercice annuel décalé mais le chiffre d’affaires et le nombre d’iPhone vendus sur la période ont quelque peu déçu les attentes du marché. Le géant informatique a également indiqué que ses liquidités disponibles dépassaient dorénavant les 250 milliards de dollars, à 256,8 exactement. Une grande partie de celles-ci se trouve toutefois stockée à l’étranger. Le groupe de Cupertino (Californie) a dégagé un bénéfice net de 11,029 milliards de dollars, en hausse de 4,9% et le chiffre d’affaires a atteint 52,896 milliards de dollars, en progression de 4,6% par rapport à la même période l’an dernier. Il est toutefois très légèrement inférieur aux attentes du marché qui étaient de l’ordre de 53 milliards de dollars. Le bénéfice par action est de 2,10 dollars, supérieur aux attentes de 2,02 dollars. Le nombre d’iPhone vendus sur les trois mois de l’exercice est également sous les attentes de quelque 640.000 unités à 50,76 millions et reste quasiment stable d’une année sur l’autre. Ce produit reste la vache à lait du groupe car il a représenté sur les trois mois près de 63% du chiffre d’affaires. Les ventes d’iPad ont poursuivi leur déclin à 8.922 unités en baisse de 13% sur un an. En conséquence, l’action reculait de 2,37% à 144,01 dollars dans les échanges d’après-séance à Wall Street vers 21h30 GMT. Apple a également livré des prévisions mitigées pour le trimestre en cours pour lequel il prévoit un chiffre d’affaires compris entre 43,5 et 45,5 milliards de dollars alors que les attentes actuelles sont de l’ordre de 45,7 milliards. La marge brute d’exploitation devrait être de 37,5 à 38,5%, dans la fourchette des attentes (38,3%). Le PDG d’Apple Tim Cook s’est toutefois félicité de la progression des résultats lors d’une conférence téléphonique avec les analystes. Il a estimé que les effets de change et la force du dollar avaient toutefois grevé le chiffre d’affaires de l’ordre d’un milliard de dollars et que le stock d’iPhone s’était réduit. Le successeur de l’iPhone 7S est attendu d’ici la fin de l’année et pourrait relancer les ventes. Selon les dernières statistiques publiées fin avril par l’institut de recherche IDC, le Sud-Coréen Samsung a repris la première place à Apple sur le marché des smartphones avec une part de marché de 22,8% sur les trois premiers mois de l’année pour 14,9% à Apple. Le groupe n’a pas détaillé les ventes de produits comme l’Apple Watch, Tim Cook se bornant à préciser qu’elles avaient « presque doublé sur un an ». Les chiffres publiés mardi font état d’une progression du chiffre d’affaires pour les « autres produits », dont l’Apple Watch, Apple TV, Beats… de plus de 31% sur un an à 2,873 milliards de dollars. Les « services » (Apple Care, Apple Pay..) ont vu leur chiffre d’affaires gagner 17,5% à 7 milliards de dollars. Apple a également annoncé mardi que son conseil d’administration avait autorisé une rallonge de 50 milliards de dollars de son programme de rachat de ses propres actions, ce qui va lui permettre d’y consacrer 300 milliards de dollars d’ici la fin mars 2019. Juste avant la publication des résultats, l’action avait atteint son plus haut niveau historique à 147,51 dollars, en hausse de 27% depuis le début de l’année. Le produit des ventes a augmenté de 11% sur un an sur le continent américain mais ont fortement baissé par rapport aux trois mois précédents, qui comprenaient la période des fêtes. Il a progressé en Europe (+10,4% sur un an) et au Japon (+4,8%) mais ont reculé en Chine et à Hong Kong (-14%).

  • Fougaaa

    Il y a peu, j'ai fait une chose à laquelle je pensais depuis un moment : j'ai embarqué à bord d'un avion de chasse pour un vol de 45 minutes. Cette expérience assez spéciale s'est passée aux abords de Pontoise et c'était franchement indescriptible. Je pensais m'être largement préparé aux sensations qu'on pouvait ressentir là-haut : je m'étais rancardé sur la question. Je savais clairement ce qui me pendait au nez. Mais en fait, il existe une sacrée différence fondamentale entre la théorie et la vivre. Cela peut paraître notoire, mais c'est cependant une réalité que nous tendons à oublier. Nous passons désormais tellement de temps accrochés à nos écrans que nous en occultons tout à fait le monde physique. Sans même nous en rendre compte. C'est à tel point que lorsque nous nous expérimentons quelque chose, nous pensons systématiquement à partager sur les réseaux sociaux. Nous croisons une personne célèbre ? Notre première pensée est de faire un selfie en duo publié sur Facebook. Un plat au Flunch ? C'est une photo aussitôt partagé avant même de commencer. Nous ne vivons plus dans le moment présent, mais dans l'instant d'après, celui où les followers vont applaudir et commenter cette tranche de vie. Je pense qu'au fond, nous vivons tous des accros en quête de leur ration de likes. Sans rire, songez-y. Chaque fois que vous vivez une expérience inédite, ne pensez-vous pas immédiatement à ce qu'en diront vos followers quand vous partagerez ça ? Tout se passe comme si, désormais, nous n'étions plus jamais seuls : nous avons toujours à nos côtés un auditoire attendant un bon film. Enfin, j'ai raffolé de ce vol en avion de chasse, n'hésitez pas un seul instant. Je vous mets en lien le site où j'ai déniché mon vol.Pour en savoir plus, je vous recommande la lecture du blog sur cette expérience de vol en Fouga Magister qui est très bien fait sur ce thème.