Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Chirurgie : la nécessité d’équipes plus étoffées et qualifiées

Le fonctionnement d’une salle de bloc opératoire repose sur de nombreux professionnels aux compétences diversifiées et souvent rares, au premier rang desquels les chirurgiens et les anesthésistes-réanimateurs, mais aussi les infirmiers spécialisés, sans oublier les équipes de maintenance des salles et des instruments. Or, la démographie des anesthésistes-réanimateurs comme celle des infirmiers spécialisés fait peser une contrainte supplémentaire, renforcée par un récent décret qui précise les actes réservés aux seules infirmiers de bloc opératoire. Les infirmiers ont jusqu’à 2020 pour suivre une formation appropriée. La spécialisation croissante des chirurgiens et la complexité de grandissante de l’environnement technologique impliquent par ailleurs le concours de professionnels spécialisés, comme des ingénieurs, des techniciens et des informaticiens biomédicaux. Au sein même du processus de soin, la pluridisciplinarité devient une exigence de sécurité et de pertinence des prises en charge. Ainsi, les réunions de concertation pluridisciplinaires, initiées en oncologie, se développent pour des prises en charges chirurgicales complexes, qu’elles soient obligatoires, comme en chirurgie bariatrique, ou recommandées pour les maladies inflammatoires digestives. Le progrès technique et l’innovation en chirurgie comme les tensions sur la démographie des praticiens poussent ainsi à une concentration accrue des sites chirurgicaux afin de garantir l’égal accès à des soins de qualité grâce à des plateaux techniques modernisés et à des équipes étoffées et stables, dont les membres (chirurgien, anesthésisteréanimateur, infirmières d’anesthésie et de réanimation, infirmières de bloc opératoire…) sont habitués à travailler étroitement ensemble.

Les commentaires sont fermés.