Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Fentanyl et dérivés, la France peu concernée

En France, peu de signalements impliquent le fentanyl, médicament antalgique opioïde, ou ses dérivés achetés sur Internet, dont l’ensemble forme les « fentanyloïdes ». De janvier 2012 à mai 2017, 16 intoxications par des fentanyloïdes, dont deux overdoses mortelles (ocfentanyl) ont été enregistrées par le réseau des CEIP-A. Seulement 8 de ces cas impliquaient le fentanyl. Si des signaux ponctuels de détournement de celui-ci par des usagers de drogues, en particulier sous forme de patchs, sont rapportés par le dispositif TREND, la présence d’autres fentanyloïdes n’est pas particulièrement observée et seulement 5 collectes de ces produits (4 de furanylfentanyl et 1 de métafluorofentanyl) ont été réalisées dans le cadre du dispositif de veille SINTES en 2016. Enfin, en dépit d’une légère hausse, en 2016, des saisies d’opioïdes de synthèse (incluant des fentanyloïdes mais aussi d’autres molécules) sur des personnes, celles-ci ne représentent que 1  % du total des saisies de NPS par les services des douanes, de police et de gendarmerie. D’autres pays européens sont bien plus concernés, comme le souligne le récent rapport de l’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies (EMCDDA), même si la situation européenne reste très peu comparable à celle de l’Amérique du Nord en termes de niveau de consommation et de conséquences. Le faible usage du fentanyl dans le cadre d’une consommation de drogue résulte à la fois d’une prescription très raisonnée de ces antidouleurs par les praticiens ainsi que d’un accès assez important des usagers de drogues aux TSO. De plus, leur puissance et le nombre élevé de cas d’intoxications dans lesquels ils sont impliqués hors de nos frontières ont marqué les fentanyloïdes d’une mauvaise réputation en France.

Les commentaires sont fermés.