Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

La production d'énergie

Au premier trimestre 2018, la production d'énergie primaire s’élève à 33,8 Mtep, en hausse de 5,9 % par rapport au premier trimestre 2017. La production nucléaire brute progresse de 4 % sur un an, alors qu’elle avait atteint l’an passé son plus bas niveau pour un premier trimestre depuis 2001. La production d’électricité renouvelable augmente d’un tiers en glissement annuel. Dans le détail, l’hydraulique bondit de 35 % à la faveur d’un hiver particulièrement pluvieux ; l’éolien progresse dans les mêmes proportions, les conditions de vent ayant été particulièrement favorables, notamment en janvier ; la production solaire photovoltaïque augmente quant à elle de 12 %. La consommation d’énergie primaire réelle s’établit à 69,0 Mtep au premier trimestre, progressant de 1,6 % sur un an. Cette augmentation s’explique en partie par le rétablissement de la production nucléaire, donc des pertes de transformation associées (qui représentent environ deux tiers de la chaleur initialement dégagée par la réaction nucléaire). Elle s’explique également par la hausse des besoins de chauffage due aux pics de froid intenses survenus en février et mars. En effet, après un mois de janvier très doux (+ 5,7 °C en moyenne par rapport à janvier 2017), durant lequel la consommation a sensiblement baissé, les températures de la fin d’hiver ont été nettement plus rigoureuses que l’an passé (4,9 °C de moins en moyenne en février et 3,0 °C de moins en mars). La production augmentant plus rapidement que la consommation, le taux d’indépendance énergétique progresse de deux points en un an, s’établissant à 48,9 % au premier trimestre. Mesuré en cumul sur une année, entre avril 2017 et mars 2018, il augmente de 0,5 point, à près de 48,0 %. Avec le fort repli de l’activité des centrales thermiques à combustibles fossiles en début d’année, les émissions de CO2 liées à la combustion d'énergie baissent de 1,2 % au premier trimestre, en données brutes, sur un an. Ces émissions, mesurées en moyenne sur les douze derniers mois, reculent légèrement, de 0,3 %, par rapport à la période similaire de l’année précédente.

Les commentaires sont fermés.